20 août 2014 3 20 /08 /août /2014 20:18

Et revoilà Auren...

Petite rencontre, après son concert à Montluçon pour le festival de la chanson française.

Assise sur un banc au soleil, elle nous parle de son actualité rythmant ses prochains mois et bien sûr de son futur album prévu pour 2015...

En bonus, voici "Ring of fire", titre interprété sur la scène du festival...

Et revoilà Auren...

Partager cet article

Published by chauve-stephane
commenter cet article
20 août 2014 3 20 /08 /août /2014 19:57

Auren, j’ai vu sur ton facebook que tu ne faisais plus de concert avant le mois d’octobre…

En effet, mais je vais partir à New-York pour rejoindre une amie chanteuse Marine Futin avec qui j’ai déjà partagé des scènes en France. Marine vit à New York et elle vient d’enregistrer son album. Elle m’accueille et nous allons faire quelques concerts ensemble.

J’ai vu aussi que tu étais entrée en studio d’enregistrement cet été ?

C’est une petite surprise, je ne peux donc pas tout dévoiler… On a enregistré un titre avec Nicolas Dufournet, mon acolyte qui a réalisé mon album « J’ose », pour faire un petit cadeau en attendant le prochain album ou EP.

Parce que ça ne peut-être qu’un EP ?

Oui, si je veux que ça soit plus rapide.

Tu as déjà des chansons qui sont prêtes ?

Oui, elles sont en cours.

Tu comptes travailler de la même façon ? Car dans l’interview que tu m’avais accordée, tu m’avais dit que pour « J’ose » tu avais eu besoin d’être entourée et que ton appartement était devenu un véritable « laboratoire ».

Pour le prochain album, j’ai commencé à me recentrer avec Romain Galland pour faire un travail de duo. Sur « J’ose », on avait écrit ensemble « Crocodile » et « Frida ». On a donc recommencé à écrire tous les deux, j’aime vraiment l’alchimie qui existe entre nous, les mots répondent vraiment aux notes.

Vous allez changer des choses ou continuer le chemin tracé par « J’ose » ?

J’ai envie de faire évoluer ma musique tout en restant sur le chemin de « J’ose », mais je souhaite que mon prochain album soit moins multifacettes. « J’ose » était vraiment un album très hétéroclite. Je souhaite me trouver une identité en m’orientant plus vers l’univers de « Frida » de « Crocodile », en utilisant toujours des guitares et des claviers. Quand j’ai fait « J’ose », j’avais besoin de cette palette de couleurs… Ma volonté pour le prochain, c’est vraiment de me recentrer encore plus pour être au plus près de mon cœur.

Tu aimerais le sortir quand ce prochain opus ?

Je ne sais pas du tout. J’espère début 2015 mais le temps passe tellement vite, le temps d’enregistrer, de terminer d’écrire mes chansons…

Avec le même label ?

Oui, je suis toujours chez Naïve. Maintenant, on ne sait jamais ce qui peut se passer, surtout en ce moment. Il faut que mes chansons leur plaisent car ce sont eux qui sont prioritaires sur la signature du prochain album. Ce sont donc eux qui décideront si on continue ensemble ou non. Je croise les doigts même si apparemment il n’y a pas de raison d’arrêter là.

On n’a plus qu’à attendre 2015 alors… J’ai vu que tu organisais aussi des ateliers d’écriture.

Oui, en parallèle de mes concerts et de mes compos, j’anime des ateliers d’écriture dans les collèges et les lycées dans toute la France. Je travaille en collaboration avec le professeur de musique ou de français. Mon travail peut prendre plusieurs formes : soit j’interviens une journée et je survole le métier de chanteur et de compositeur soit on élabore un projet à l’année dans lequel les élèves écrivent et composent avec mon aide. A la fin de l’année, nous faisons un spectacle avec leurs propres chansons. Je travaille aussi avec des enfants plus petits, dans une école à Paris qui s’appelle le Club Pop où l’on anime des ateliers musicaux pour apprendre à jouer ensemble.

Merci de m’avoir accordé un peu de temps après ton concert, et bon séjour à New-York.

Merci d’être venu et bon retour.

"Je souhaite me trouver une identité en m’orientant plus vers l’univers de « Frida » de « Crocodile », en utilisant toujours des guitares et des claviers. "
"Je souhaite me trouver une identité en m’orientant plus vers l’univers de « Frida » de « Crocodile », en utilisant toujours des guitares et des claviers. ""Je souhaite me trouver une identité en m’orientant plus vers l’univers de « Frida » de « Crocodile », en utilisant toujours des guitares et des claviers. "
"Je souhaite me trouver une identité en m’orientant plus vers l’univers de « Frida » de « Crocodile », en utilisant toujours des guitares et des claviers. "

Partager cet article

Published by chauve-stephane
commenter cet article
17 août 2014 7 17 /08 /août /2014 19:54

Ce week-end, le festival de la chanson française s'est tenu à Montluçon. La journée du samedi est marquée par la découverte de Mabéo ...

Festival de la chanson française à Montluçon
Festival de la chanson française à Montluçon
Festival de la chanson française à MontluçonFestival de la chanson française à Montluçon

Partager cet article

Published by chauve-stephane
commenter cet article
19 juillet 2014 6 19 /07 /juillet /2014 16:02

Le clip est sorti le 1er juillet... Il est dès à présent dans les humeurs de Steph!

Je tourne en rond; Lussi in the sky

Partager cet article

Published by chauve-stephane
commenter cet article
15 juillet 2014 2 15 /07 /juillet /2014 15:45

Tous les jours, on s'agace contre des faits, des amis, des collègues ou même des simples inconnus croisés dans la rue. Mais si on réfléchit, cette accumulation peut faire sourire.

La peine de mort d'Oldelaf c'est ça : deux cuillerées de second degré et d'amusement sans oublier le clin d'oeil au film Drive...

Apologie décalée très réussie.

A voir...

La peine de mort, dernier clip d'Oldelaf!

Partager cet article

Published by chauve-stephane
commenter cet article
1 juillet 2014 2 01 /07 /juillet /2014 21:11

C'est la découverte du moment.

Ce premier EP du groupe Bellegarde est rock. Entre énergie et pop, ses morceaux s'appuient sur des textes solides.

La guitare électrique très présente et la voix du chanteur leur apportent une valeur ajoutée indéniable...

Je vous invite donc à découvrir cet opus du rock alternatif qui est sorti il y a quelques semaines.

Je tiens aussi à remercier Bellegarde d'avoir envoyé ce mail qui m'a fait connaître leur musique et leur univers...

En espérant vous rencontrer sur une scène prochainement...

Maintenant place à la mise en bouche avec un extrait de caché derrière...

1er EP de Bellegarde: Caché derrière

Partager cet article

Published by chauve-stephane
commenter cet article
11 juin 2014 3 11 /06 /juin /2014 20:20

Il y a quelques mois, je visionne le clip d'Auren "En face". Je me retrouve à fredonner fréquemment ce titre. Alors pourquoi ne pas présenter cette artiste et son album?

Justement, son album "J'ose": plusieurs ambiances se côtoient mais la sensibilité est toujours présente .

Auren a tout naturellement sa place dans les humeurs...

Je vous invite donc à la découvrir en lisant ses réponses à mes questions...

Osez!

"J'ose" avec Auren...
"J'ose" avec Auren...

Partager cet article

Published by chauve-stephane - dans "J'ose" avec Auren...
commenter cet article
11 juin 2014 3 11 /06 /juin /2014 20:11

Auren, pour commencer j’ai cru comprendre que ton nom de scène n’a pas vraiment de signification précise. Tu as trouvé ce nom un peu par hasard ?

Pas tout à fait, je m’appelle Aurélie. Je désirais absolument garder la racine et la quintessence de mon prénom « Aure », puis j’ai cherché une sonorité qui me plaisait, lorsque j’ai prononcé Auren, cela a été une évidence !

Ta rencontre avec la musique date de ton enfance. A-t-elle tout de suite pris beaucoup de place pour toi ou au début était-elle qu’un hobby ? Avais-tu à ce moment là l’envie de vivre de ta musique ou est-ce que tout cela est venu par la suite ?

La musique me berce depuis mon plus jeune âge, ma grand-mère m’a enseignée le piano lorsque j’avais 7 ans, et mes parents écoutaient des disques constamment. C’était une passion dévorante mais je ne pensais pas en faire mon métier.

Diplômée d’une école de commerce, tu travailles dans une maison de disques. C’était une volonté de ta part de côtoyer le monde de la chanson dans ta vie professionnelle ?

Je suis diplômée de l’EDHEC. Mais ma vocation première ne m’a jamais quitté, je voulais allier les deux. J’ai donc effectué mon stage de fin d’études chez Virgin, le label de Ben Harper, Benjamin Biolay, Alain Souchon, Manu Chao, Daft Punk;… J’avais envie de connaître ce milieu et ses rouages, j’avais envie de rencontrer les artistes, de découvrir des univers musicaux que je ne connaissais pas. Ce fut une expérience inoubliable et très enrichissante.

J’ai l’impression que ton chemin était tracé… Et il y a eu une rencontre avec Michael Jones. Premier tournant ?

Oui, il m’a offert mes premières « vraies scènes », un magnifique cadeau ! J’ai joué une trentaine de fois seule avec mon piano en ouverture de ses concerts.

"C’était une passion dévorante mais je ne pensais pas en faire mon métier."

Partager cet article

Published by chauve-stephane - dans "J'ose" avec Auren...
commenter cet article
11 juin 2014 3 11 /06 /juin /2014 20:04

Les rencontres d’Astaffort organisées par Francis Cabrel. Deuxième tournant ?

C’est vrai que ce fut un tournant. 10 jours de création intense, de remise en question, de rencontres.

Comment as-tu été sélectionnée pour ces rencontres ?

J’ai envoyé une maquette.

Cela reste un beau souvenir ?

Un très beau souvenir, d’autant plus que cette belle aventure s’est conclue par les 1ères parties de Francis Cabrel sur sa tournée « Des roses et des orties ».

J’ai cru comprendre que tu avais été obligée de démissionner pour y participer. C’est ça?

Je travaillais et j’avais demandé 10 jours de vacances qui m’ont été refusés. Je me posais la question depuis longtemps de ne faire que de la musique mais je ne parvenais pas à sauter le pas, là le choix était évident, le train ne passe qu’une fois !

Puis tout s’est enchaîné, avec notamment plusieurs premières parties intéressantes. Quel regard portes-tu sur cette période ? Aujourd’hui si c’était à refaire, tu changerais des choses ?

Cette période était très belle, je venais de sortir mon 1er album autoproduit et je jouais un peu partout en France. Je crois que j’ai eu beaucoup de chance, je fais ce métier pour la scène, alors faire vivre mes chansons devant le public de Francis Cabrel, de Chris Isaak, de Nicolas Peyrac, … était comme un rêve qui devenait réalité. Si c’était à refaire, je ne changerais rien, j’essaierais juste d’être plus patiente et de me dire que le temps est mon allié et non un ennemi.

"Si c’était à refaire, je ne changerais rien, j’essaierais juste d’être plus patiente et de me dire que le temps est mon allié et non un ennemi."

Partager cet article

Published by chauve-stephane - dans "J'ose" avec Auren...
commenter cet article
11 juin 2014 3 11 /06 /juin /2014 19:52

Ton album « J’ose » est sorti il y a un an. J’ai lu que c’était un album pop à multi-facettes ; comment le décrirais tu ?

Je dirais que c’est un album lumineux, sincère et contrasté.

Je présume que le nom de l’album n’est pas dû au hasard. « J’ose » c’est une règle de vie pour toi ?

« J’ose » est le thème de cet album, oser être soi même, oser dire non, oser déplaire, oser se faire confiance. C’est en effet une règle de vie que j’essaie d’appliquer mais ce n’est pas tous les jours facile !

Tu as dit que « Crocodile » donne le ton de l’album, Pourquoi cette place privilégiée ?

« Crocodile » est la première chanson que j’ai écrite, elle marque une de mes plus belles rencontres artistiques et humaines, celle avec Romain Galland avec qui j’ai écrit plusieurs titres sur l’album; puis lorsque nous sommes rentrés en studio, c’est la première chanson que Nicolas Dufournet a réalisée, il l’a sublimée, la couleur était donnée.

Comment élabores-tu une chanson ? J’ai cru comprendre que tu écrivais uniquement les paroles de tes titres ?

J’écris et je compose mais sur cet album, j’avais envie d’être entourée dès la phase de création. Mon appartement s’était transformé en laboratoire : des mots qui appellent une musique, qui appellent une couleur, une ligne de guitare, etc… Il n’y a pas de vraies règles ou rituels, je fais confiance à l’inspiration et au travail d’équipe.

L’exception est « Comme la dernière fois », chanson dédiée à ta grand-mère. Arrives-tu à présent à la jouer sur scène ou l’émotion est-elle toujours aussi forte ?

Je la joue maintenant sur scène mais j’ai mis du temps à y parvenir… J’ai écrit cette chanson sur l’amour que portait ma grand-mère à mon grand-père même après plus de 60 ans de vie commune. J’ai été bouleversée de voir leurs regards remplis d’amour même quand les corps ont fané.

Justement, as-tu d’autres projets ou des dates prévues dans les mois à venir ?

J’ai une dizaine de dates cet été, l’Européen à Paris le 4 novembre. Je continue d’écrire et d’animer des ateliers d’écriture et de musique pour les enfants.

"« J’ose » est le thème de cet album, oser être soi même, oser dire non, oser déplaire, oser se faire confiance."

Partager cet article

Published by chauve-stephane - dans "J'ose" avec Auren...
commenter cet article

Présentation

  • : Les humeurs de Steph
  • Les humeurs de Steph
  • : Cherche à mettre en place des relations musicales autour de textes ou de musiques. Interviews d'artistes ou textes de chansons... J'écris, j'écris, j'écris encore et toujours...
  • Contact

Déjà dans les humeurs de Steph: Brune, Lisa Portelli, Je Rigole, Les 3 fromages, Duo des falaises, Charles-Baptiste, Joseph d'Anvers, Clara Plume, Dyne, Pascal Pacaly, Odyl, Lussi in the sky, Billie, Juliane Chleide, BAB, Anouk Aïata, Oldelaf, Deportivo, Batlik, Auren.

Partager cette page Facebook Twitter Google+ Pinterest
Suivre ce blog